... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

U18 Un match plus serein...

 

Au lendemain de leur victoire rocambolesque sur la formation de Mont-Blanc 1, c'est l'équipe de Mont-Blanc 2 qui tentait de défier le Dragon dans sa caverne de l'Ile Lacroix. Alors que la veille, le match s'était révélé surprenant avec une large avance prise par les Normands à la clôture de la deuxième période avant de voir un fulgurant retour des Alpins au troisième, cette fois, le suspense sera absent de ce second rendez-vous face aux Montagnards. En effet, alors que le chronomètre trottinait jovialement vers les cinq minutes, les Dragons frappaient par deux fois créant le break dès l'entame de la première période. Après un premier essai infructueux digne d'une transformation au rugby ;o) (04'00), Matthieu Hottegindre profitait d'un bon travail dans le coin de Jérémie Romand pour placer la galette dans la palette de Loïc Lampérier qui faisait mouche (1-0 à 04'09) Quelques secondes plus tard, une passe dans la neutre de Cédric Custosse provoquait l'entrée de zone à droite de Julien Correia. Le débordement suivi de la passe en soutien du capitaine rouennais, profitait à Cyril Lambert plein axe pour le 2-0 (04'58) Résolument c'est vers l'offensive que les Dragons se tournaient. Chahutés de toute part, les joueurs du Mont-Blanc avaient toutes les peines du monde à contenir les assauts rouennais. Même si le cerbère parvenait à chaparder le puck de la mitaine sur un lancer efficace de Cédric Custosse (12'24), par deux fois, il devait s'agenouiller à nouveau pour réconforter le palet perdu au fond de ses filets. Ainsi, Thomas Baubriau se chargeait de propulser sur orbitre Jérémie Romand. Ce dernier temporisait avant de trouver idéalement un Loïc Lampérier qui signait alors le doublé (3-0 à 12'01) Pour conclure un premier tiers hautement coloré de jaune et de noir, les Normands ajoutaient un quatrième filet. Bien qu'accroché, Julien Correia à la recherche d'une position de tir, changeait son fusil d'épaule en optant pour la passe à l'arrière pour Cyril Lambert qui décalait au poteau pour le minime Quentin Berthon à l'affût. Et hop ! Et de 4 pour les Rouennais (4-0 à 17'41)

 

Si les joueurs du Mont-Blanc espéraient en avoir fini avec les palets au fond de leurs filets, ils se trompaient lourdement. En effet, aux quatres buts paraphés en première période, les jeunes Dragons y ajoutaient cinq unités. Mauvaise soirée pour le cerbère des Alpes qui ne semblaient pas en mesure de contrarier les offensives normandes. Même si les joueurs du Mont-Blanc réduisait la marque par Lucas Pognant au rebond sur un lancer d'Adrien Chambel (4-1 à 23'51), les buts s'enfilaient tel des perles au pays du Dragon. Ainsi, sur une sortie de zone orchestrée par Martin Croguennec pour son compère Julien Correia, la passe transversale à destination de Cyril Lambert bien que contrée, lançait ce dernier en break. Le numéro 22 rouennais parvenait à déjouer sans fioritures le portier (5-1 à 24'39) avant de récidiver quelques minutes plus tard pour le triplé sur une combinaison avec Julien Correia (6-1 à 29'46)

 

Dès lors les affaires s'accéléraient pour les Rouennais. Volontaires, les Normands préféraient éviter de se retrouver dans la même misère que la veille qui avait vu le retour du Mont-Blanc de 6-1 à 7-6. Cette fois, de retour, il n'y aura pas. Une passe coupée dans la neutre par Germain Raimbourg permettait à Thomas Dreyfus d'entretenir la déprime dans le camp des montagnes (7-1 à 31'01) De nouveau sur le front de l'attaque, l'artillerie normande continuait de pilonner les bases adverses. Martin Croguennec plaçait le huitième but dans le lance-missile de Julien Correia. Bien qu'en déséquilibre, le 14 rouennais accrochait le haut du filet adverse dépucelant ainsi son compteur de but dans la poule play-offs ;o) (8-1 à 34'09) A peine deux minutes de repos pour la zone défensive du Mont-Blanc et déjà les patins rouennais venaient à nouveau crevasser la glace du Mont-Blanc. Sur un jeu à trois devant la cage, Loïc Lampérier offrait à Thomas Baubriau l'occasion d'ajouter un neuvième but au tableau des scores des Normands, déjà bien garni (9-1 à 36'37)

 

Encore un long tiers à jouer pour des Alpins qui commençait vraiment à être rassasiés après ce copieux menu proposé par les attaquants rouennais. De son coté, bien gourmand, le Dragon continuait de sortir les crocs pour mordre à pleine dent. Sur un palet sorti du coin par Alexis Gislette pour Edouard Dumouchel, Kévin Marias-Magill se retrouvait nanti d'un palet en or pour accrocher la dizaine. Une occasion que le rouennais ne manquait pas (10-1 à 43'52) Comme un point d'honneur, le Mont-Blanc se refusait à déposer les armes et c'est au courage que Cédric Turrier, en profitant d'une passe de Jocelin Besson, édulcorait la note à 10-2 (45'28) Malheureusement, la réaction d'orgueil du Mont-Blanc ne fera qu'attiser les velléités offensives des jaunes et noirs. Mathieu Hottegindre endossait, alors, le costume du frétillant goléador pour ajouter un onzième filet (11-2 à 50'36) Enfin pour conclure cette pléiade de buts rouennais, il fallait bien une "happy end".

 

Il est vrai un peu heureux devant la cage, Franck Pihan ne s'en trouvait pas moins au bon endroit au bon moment. Le palet traînant devant la cage, le défenseur rouennais se chargeait de le faire valdinguer au fond des filets au milieu du brouhaha qui s'était installé devant la cage du Mont-Blanc (12-2 à 52'57) Un premier but en carrière cadet pour le limougeaud ;o) qui terminait la marque de cette partie, rondement menée par les Normands. Suite des aventures Cadet le 18 mars prochain sur la route avec un sympathique et coloré déplacement à Gap.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :