"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18 Les champenois avec modération

 

Suite au déplacement des seniors dans les Alpes, les cadets de Rouen chapardaient la plage horaire de leurs aînés pour y affronter les Phoenix de Reims pour un match de championnat.

 

Coup d’envoi de la rencontre et les dragons prenaient le contrôle du match avec le premier tir de la rencontre signé Loïc Lamperier (00’15) imité deux minutes plus tard par Thomas Dreyfus épaulé par la passe d’Edouard Dumouchel (02’15). S’en suivait le premier coup de sifflet de monsieur Thomas envoyant un dragon deux minutes en détention.Malgré cette pénalité, les rouennais ouvraient le score avec un homme en moins suite à un gros travail de Lionel Tarantino qui offrait à son capitaine le premier but de la rencontre (1-0 à 04’40). La furia du dragon continuait de frapper avec le tir de Valentin Dumelie bien capté par Adrien Fenart (06’40). C’est au tour de la défense de se mettre en valeur en dominant l’attaque des phoenix en infériorité, allant même s’installer dans la zone rémoise à quatre contre cinq. Bien que les rouennais ne lançaient pas au but pendant ce penalty-kill, ils se rattrapèrent dès le retour de leur compagnon détenu sur la glace avec cette passe de Cyril Lambert pour le lancer de Thomas Dreyfus (10’29), cette jolie mitaine de Nicolas Motreff dès l’engagement dans la zone offensive (10’35) ou bien la passe transversale de Loïc Lamperier pour Jason Lorcher à la conclusion (13’30). Dominés mais pas terrassés, les rémois réagissaient aux assauts rouennais avec Tristan Lohou se retrouvant seul face à Ronan Quemener qui, du bout de la crosse, empêchait de justesse au rémois de prendre l’option du shoot (11’30), avant de se montrer plus présents sur la glace notamment suite aux conseils de Mr Briand dans les gradins leur demandant de se faire respecter. Des conseils qui s’avéraient utiles puisque les dragons n’eurent qu’une seul dernière occasion en se premier tiers suite à un tir du cap’taine Correia sur un engagement paradé de justesse (17’20).

 

De retour pour le deuxième acte, les dragons ne profitaient pas de leur avantage numérique ne trouvant pas de situations de tirs avant la fin de la pénalité rémoise où Julien Correia tentait sa chance en vain (21’28). Tel un bon meneur, ce tir du capitaine rouennais allait provoquer de réveil de sa troupe partie assaillir le portier des phoenix. Nicolas Motreff s’essayait à la feinte après avoir reçu un caviar devant Adrien Fenart (22’14) ou bien Gautier Petroni se retrouvait en break joliment dupé par le cerbère champenois (23’46). Réaction des jeunes hommes de Vladimir Kovin qui s’en allaient vers le but normand en deux contre un, Anthony Schieste préférant le tir au lieu de la passe bien vu par Ronan Quemener (24’07) suivi de ce trois contre un dont le tir dévié finissait dans la zone G de la patinoire (27’47) s’achevant sur une pénalité des phoenix pour cinglage. Les dragons s’installaient rapidement en zone adverse, faisaient tourner la rondelle avant que Martin Croguennec s’essayait au tir rebondissant sur le portier rémois (28’31), puis tentait de jouer de la passe avec Julien Correia pour finalement voir Cyril Lambert faire trembler les filets en power play (2-0 à 29’11). Petit entre-temps de calme sur la glace où rouennais et rémois se neutralisaient, les normands enchaînant quelques petites pénalités.

 

Thomas Dreyfus allait réveiller tout le monde sur la glace en faisant résonner le montant de la cage champenoise (36’00). Réaction rémoise involontaire avec se dégagement rouennais contré par Kevin Guimbard juste devant le but local mais paradé d’une jolie glissade de Ronan Quemener (36’58). Remis de cette petite frayeur, Loïc Lamperier s’en allait seul face au gardien rémois (37’17) avant de voir un missile Tomahawk signé Thomas Baubriau partir de la bleue (38’55) suivi d’un gros travail de Julien Correia traversant la défense adverse pour le tir dans la lucarne de Lionel Tarantino bien vu par un Adrien Fenart (29’13) se donnant en spectacle en cette fin de tiers avec moult interventions. Ca n’était vraiment pas le moment d’avoir une envie pressante pendant ce tiers temps car les rouennais n’attendaient pas les retardataires pour aller chauffer Adrien Fenart. A peine vingt secondes écoulées et Lionel Tarantino s’essayait au tir dont le rebond lobait le gardien qui, d’un reflex idyllique, gelait le palet (40’20). S’ensuivait le tir de Nicolas Motreff au dessus (41’46) récupéré par Thomas Dreyfus qui offrait à Nicolas une deuxième chance cette fois ci capté par le gardien adverse (41’55). Ayant chargé avec la crosse aux yeux de l’arbitre, c’est en infériorité que pour la deuxième fois de la soirée les dragons allaient incrémenter le compteur local avec une passe d’Aurélien Greverend lançant Thomas Dreyfus en break suivi par un défenseur qui reprenait le rebond de son premier tir dans les filets d’un Adrien Fenart battu (3-0 à 47’15). Pas de raison qu’il n’y ait que les cadets qui jouent, le jeune minime surclassé Valentin Dumelie s’en allait lui aussi d’une bien belle feinte avant de lancer du revers vers le but, à coté (48’30).

 

Pendant qu’un dragon s’en allait chauffer le banc de la prison, une petite voix féminine rémoise laissait échapper des tribunes un joli « on va encore s’en prendre un, on est en supériorité ! ».Et bien non madame, les rouennais se contentaient simplement de défendre suite à une deuxième prison consécutive les faisant évoluer à cinq contre trois avant que le banc rémois commette un surnombre décisif. Evoluant maintenant en supériorité, Loïc Lamperier s’offrait d’abord un break paradé impérialement par Adrien Fenart (53’16) avant de voir le une-deux entre Julien Correia et Martin Croguennec où le capitaine rouennais ne manquait pas de toucher la cible dans la lucarne s’offrant ainsi un doublé (4-0 à 54’12). La fin du match pointait le bout de son nez avec une nouvelle supériorité rouennaise sans réel danger, le match ayant déjà trouvé son vainqueur avec une note positive pour le portier rouennais repoussant toutes les offensives champenoises. A noter également le sympathique Fair-play des supporters rémois dans les gradins à qui nous souhaitons bien évidemment un bon retour chez eux

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :