" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18 Rouen en finale...

 

Premier match de la deuxième journée du tournoi cadet d'Amiens pour les Dragons rouennais qui avaient à charge d'affronter l'équipe de Grenoble... Comme un soupçon de nostalgie sur la glace picarde, les deux équipes s'étant affrontées pour la dernière fois lors du carré final isérois de l'année dernière au cours d'une finale qui consacra cette équipe cadet de Rouen. Depuis l'eau aura coulé sous les ponts... Autre saison, autre équipe, autre perspective pour les jeunes jaunes et noirs qui débutaient la partie face aux Isérois sous les meilleurs auspices. Lancé comme un roquette par Martin Croguennec, Julien Correia s'accaparait l'entrée en zone avant de décocher une mine qui surprenait le portier grenoblois (0-1 à 00'50) Si Lucas Normandon avait manqué d'inspiration pour le coup, cela sera bien la seule fois de la première période. En effet, diminuée par quelques blessés et autres malades, la formation au loup ne semblait pas en mesure de mordre la carapace du Dragon. A charge à son cerbère de retarder l'échéance notamment sur cette énorme mitaine face à Martin "Bazooka" Croguennec (10'51) ou encore face à Loïc Lampérier sur un tour de cage pourtant habile (11'45) Au four et au moulin, Normandon finissait par s'incliner une deuxième fois. Sur la spéciale power-play, Julien Correia feintait le lancer avant de servir Martin Croguennec pour le deuxième but haut normand (0-2 à 13'45) Grosse période de trouble au sein de la défensive iséroise en feu sur les accélérations offensives rouennaises. Une grosse remontée de glace de Julien Correia (16'32) suivi d'une double tentative de Martin Croguennec (16'45 & 16'57) permettait à Lucas Normandon de se placer à nouveau sous les projecteurs.

 

A la reprise, les affaires rouennaises semblaient toujours fleurissantes. Ainsi, sur un débordement de Julien Correia (21'01), Normandon paradait sereinement tout comme face au lancer de Nicolas Motreff (22'19) Plusieurs opportunités de marquer sans succès pour les jeunes Dragons qui n'endiguaient pas pour autant leurs vélléités offensives. En effet, par deux fois, Thomas Dreyfus tentait sa chance (25'21 & 25'26) Un coup d'oeil dans les tribunes vers l'élue de son coeur et Cédric Custosse s'enflammait en plaçant sur orbite Julien Correia qui ne parvenait pas à cadrer son lancer (28'36) A force de dominer, les Dragons finissaient par trouver le troisièle filet. Peu de temps après une légère explication entre les deux équipes derrière la cage sur une charge appuyée d'Edouard Dumouchel qui regagnera prématurément le vestiaire (30'28), les Hauts Normands portaient la mise à 3-0. Un tour, deux tours, Jérémy Romand contournait la défensive iséroise avant de trouver magnifiquement devant la cage Loïc Lampérier pour la déviation (0-3 à 30'57)

 

Si le quatrième but rouennais tendait les bras à Lionel Tarantino sur un débordement où il touchait la transversale (36'36), il reviendra finalement à Thomas Dreyfus à l'entame de la dernière période. Sentant le regard attendri de sa maman, fière comme un barbapa, "totoche" s'envolait de façon céleste vers la cage adverse avant de vaincre le portier isérois pour le 0-4 (42'59) Malheureusement pour les rouennais et son portier Ronan Quemener, la cage haut normande ne restera pas inviolée. William Lasserrre se chargeait de réduire la marque pour les Brûleurs. "Allez les bleus, on y croit !" Si les parents grenoblois semblaient optimistes, la formation rouennaise ne leur laissera pas le temps d'espérer trop longtemps. En effet, après un premier essai infructueux sur une sortie de zone de Thomas Baubriau pour un lancer de Loïc Lampérier (55'38), Loïc remettait le couvert dans la foulée toujours sur une passe de Thomas Baubriau, pour un lancer excentré qui trompait le portier isérois pour la dernière fois de l'après-midi (1-5 à 56'35) Le Grenoble Baptiste Frioux, un tantinet contrariant ramenait le score à 5-2 pour les siens (58'45) avant que Julien Correia n'achève la marque à 6-2 sur la sirène... Victoire des Dragons qui assurent d'ores et déjà leur place pour la finale du Tournoi d'Amiens.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :