... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

Et de 16 pour les U22...

Dans un match sans réel enjeu pour leur classement, les Espoirs Rouennais auront eu la « conscience » nécessaire pour s'assurer la victoire face à Reims en s'imposant 6 buts à 2 en dépit d'un début de match calamiteux au tableau d'affichage.  En effet, même si seulement sept secondes étaient utilisées par les Dragons pour se mettre en évidence par l'intermédiaire d'Anthony Rech seul face au gardien rémois Axel Denis-Rambaud (00'07), ce sont bien les champenois qui prenaient l'ascendant en début de rencontre. En dépit de jolis banderilles rouennaises symbolisées par le décalage de Thomas Dreyfus pour ses compères de ligne Valentin Dumelie et Kévin Marias-Magill (05'38) et le lancer de Lionel Tarantino suivi d'un rebond sur le poteau pour Paul Seraudie (07'54), les Phénix de Reims ouvraient leur compteur but en désavantage numérique. Sur un lancer contré à la bleue rémoise, Florian Sabatier, tout heureux de chaparder le palet filait en tête à tête avec Adrien Fénart pour finalement remporter son duel (08'15) Une poignée de secondes plus tard, les Rémois doubleront la mise. Là où les Dragons n'étaient pas parvenus à marquer en jeu de puissance, les Rémois y parvenaient sur leur première tentative par l'intermédiaire de Tristant Lohou sur un lancer ras de glace (10'12) Légèrement déboussolés par deux buts subis coup sur coup, les Dragons finiront par rétorquer. Auparavant, Adrien Fenart le portier rouennais se signalait en intervenant de l'épaule sur un lancer plein axe de Mickaël Marchant (14'41) Le 0-3 évité de peu, les Dragons mettront à profit les dernières minutes de la période pour se relancer. Sur un engagement parfaitement gagné par Kévin Beziau, héritant du palet, Quentin Berthon décochait sa plus jolie flèche pour tromper le portier rémois dans l'impossibilité d'intervenir (15'31) Regagnant le vestiaire avec un déficit d'un but, les Espoirs Rouennais semblaient en mesure d'inverser la tendance face à des rémois certes opportunistes mais légèrement empruntés sur le glaçon rouennais.

A la reprise, au prix d'une accélération et d'une impacte physique supérieure, les Dragons parviendront à inverser complètement la tendance en inscrivant deux buts dans la période. Auparavant, le temps que la glace sèche pendant de longues minutes, « Papa Valou » faisait groover sa moustache et tentait en vain de transformer le glaçon de l'ILe Lacroix en dancefloor givré. Passé cet intermède musical très dunkerquois, les affaires rouennaises repartaient sur une sortie de zone efficace de Jason Lorcher pour Kévin Beziau dans la neutre. Ce dernier, lancé comme un avion, parvenait à esquiver la charge de son vis à vis défensif avant de servir en soutien parfaitement Quentin Berthon. Le lancer aussi précis que puissant du lyonnais faisait vibrer d'émotion le filet rémois et Rouen revenait à 2-2 (27'17) Quelques minutes plus tard, c'est en avantage numérique que les Dragons feront parler la poudre. Alexandre Mulle pour Lionel Tarantino, un ultime relais pour Valentin Dumelie et Rouen prenait la main pour la première fois du match  (31'07) Temps mort pour Reims, François Dusseau sur son banc fulminait et pouvait constater les dégâts. Son équipe en l'espace de quelques minutes avait perdu le fil de la rencontre et se retrouvait désormais menée au crépuscule de la deuxième période.

Manquant de peu de revenir à parité en début de troisième période, Michaël Muller, rentré plus tôt dans la rencontre (30'40), multipliant les interventions salvatrices dans son filet, les rémois laissaient passer l'occasion et provoquaient la colère du Dragon. D'abord timidement sur un lancer de Nicolas Lehericey (44'53) ou de Raphael Faure (47'18) puis de façon beaucoup plus véloce par l'intermédiaire de Jason Lorcher par deux fois dangereux. Une première fois sur un solide lancer où il parvenait à conserver sa crosse en un seul morceau (48'22) la deuxième sur un slalom au sein de la défense rémoise qui n'avait d'autre solution que de ceinturer le dragon pour l'empêcher de tirer à la cage (52'43) La pression montant à nouveau sur la cage rémoise, les rouennais finiront par faire le break au tableau d'affichage. En mode « avion de chasse », Thomas Dreyfus remontait le glaçon de l'Ile Lacroix à la poursuite de son compagnon de ligne Valentin Dumélie déjà entré en zone. Heureuse inspiration pour le numéro 14 jaune et noir qui servait une agréable passe à son capitaine pour le but du 4-2 (55'30) Dans la foulée, coupable d'une charge incorrecte (55'52), l'équipe rémoise se retrouvait à nouveau en difficulté avec un désavantage numérique à gérer. Pire pour les champenois, 7 secondes plus tard, Kévin Dusseau était conduit prématurément au vestiaire. En effet, un soupçon susceptible, n'appréciant guère de s'être fait à nouveau secouer par Valentin Dumelie, le défenseur rémois, plutôt que de rentrer sur le banc cramoisi de honte, préférait déclencher une bagarre. Petit moment d'échanges inamicaux entre les deux équipes où chacun s'expliquait dans son coin. Valentin Dumelie s'amusait avec Kévin Dusseau, Paul Séraudie discutait chiffon avec un nouvel ami Tristant Lohou tandis qu'Alexandre Mulle, de son coté, essayait d'expliquer les rudiments de havrais à Norbert Symphorien, discrètement rentré sur la glace en passant par dessus la balustrade de son banc. Avec tout ça, les deux arbitres rescapés, l'arbitre principal monsieur Peronnin ayant quitté la rencontre à la fin de la deuxième période suite à un problème au genou, ne savaient plus guère où donner de la tête. Finalement, le calme revenu, les Dragons profiteront des dernières minutes de la partie pour faire parler jeu de power-play. Alexandre Mulle prenait un lancer excentré pour le 5-2 (56'08) tandis que Jason Lorcher décochait une jolie mine de la bleue pour le 6-2 (58'12) De 0-2 à 6-2, le travail des dragons avait plutôt été efficace et les rouennais enregistraient pour l'occasion leur 16ème victoire de la saison, la 9ème à domicile avant la réception de Grenoble le mars prochain pour la dernière journée de la saison régulière.

Match U22, Dimanche 07 mars 2010
Rouen – Reims 6-2 (1-2 / 2-0 / 3-0) // Pénalités : Rouen 20 mn – Reims 51 mn

08:15: 0-1 Reims: 3: Florian SABATIER [4-5]
10:12: 0-2 Reims: 19: Tristant LOHOU (3: Florian SABATIER) [5-4]
15:31: 1-2 Rouen: 18: Quentin BERTHON (17: Kévin BEZIAU)
27:17: 2-2 Rouen: 18: Quentin BERTHON (17: Kevin BEZIAU; 22: Jason LORCHER)
31:07: 3-2 Rouen: 14: Valentin DUMELIE (11: Alexandre MULLE; 8: Anthony RECH) [5-4]
55:30: 4-2 Rouen: 7: Thomas DREYFUS (14: Valentin DUMELIE; 12: Franck PIHAN)
56:08: 5-2 Rouen: 11: Alexandre MULLE (21: Paul SERAUDIE; 8: Anthony RECH) [4-3]
58:12: 6-2 Rouen: 22: Jason LORCHER (16: Cédric CUSTOSSE; 18: Quentin BERTHON) [4-3]



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :