... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

  U18 Viry vs Rouen...

 

C’est du coté de la patinoire de Viry que les Cadets de Rouen poursuivaient leur championnat pour le compte de la 4 ème journée avec en fond un grand désir de revanche pour les Rouennais vaincus l’an passé par les parisiens lors de la demi-finale du championnat. Même si Viry était prévu de plusieurs joueurs suspendus remplacés par des minimes, le premier tiers de la rencontre n’offrait que peu d’occasions de part et d’autres. Tout au plus huit tirs pour Rouen contre sept pour Viry. Finalement, il fallait attendre la deuxième moitié du tiers pour voir l’ouverture du score. Sur un gros travail dans la zone offensive, Alexandre Sucré rentrait dans le slot avec le palet avant de décocher le lancer. Dévié par un défenseur, le palet trompait le gardien et terminait sa course au fond des filets (0-1 à 13’53) C’est sur cet avantage d’un but à la faveur des Normands que les deux équipes regagnaient le vestiaire.

 

A la reprise, les esprits commençaient à s’échauffer. Les mises en échec étaient de plus en pus dures provoquant, par conséquent, une avalanche de pénalités distribuées par les deux arbitres. Avec un jeu plus physique et une petite glace ne facilitant pas les grandes manœuvres, le jeu ne pouvait qu’être confus, aucune des deux équipes ne parvenant à exprimer leur jeu. Pourtant à quelques minutes de la deuxième sirène, la quatrième ligne rouennaise jusqu’ici peu mise à contribution, doublait la mise par l’intermédiaire du centre Thomas Dreyfus (0-2 à 36’03) De quoi apporter un plus de sérénité aux rouennais à l’entame du dernier tiers. Sereins d’autant plus qu’Alexandre Sucré y allait de son deuxième but personnel d’entrée de jeu, sur un « une - deux » superbe avec Jérémy Romand (0-3 à 40’42) Désormais, il ne restait plus qu’aux rouennais à dérouler en proposant un jeu fluide, certains se laissant même aller à quelques fantaisies ;o) En dépit des trois buts de retard, les jeunes parisiens n’étaient pas pour autant abattu et continuaient de jouer en tentant de profiter des moindres failles de la défense rouennaise. Mais finalement, c’est le jeune Mathieu Hottegindre revenu de Genève qui achevait l’équipe de Viry sur une passe de Julien Correia (0-4 à 52’31) La sirène finale retentissait sur la victoire des Dragons 4-0 avec deux points importants pris à Viry malgré un match peu convaincant de la « dream team » rouennaise.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :