"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

CDM U18 Victoire en ouverture...

 

En lice pour son premier match aux championnats du monde U18, l'équipe de France qui compte dans ses rangs trois rouennais (Vincent Nesa, Jérémy Delbaere et Quentin Papillon) n'aura pas manqué son rendez-vous à Nice en dépit de quelques frayeurs en début de match face à l'Italie.

 

Bien que vaincu en match de préparation à Marseille face à l'un des prétendants sérieux au titre la Norvège (défaite 2-3), face à l'Italie les bleuets entretenaient l'espoir de bien paraître. Pour autant en cinq minutes de jeu sur le début de la rencontre, les transalpins se montraient particulièrement efficaces en trouvant le chemin des filets par deux fois (04'26 & 05'08) en l'espace de quelques secondes. Un début de match compliqués pour les tricolores à l'instar de leur dernière opposition face aux Italiens lors du tournoi des 4 nations disputé à Colmar (défaite 1-3) Si lors du tournoi les français n'étaient pas parvenus à inverser la tendance, cette fois, pour la première journée des championnats du monde, les affaires étaient nettement plus souriantes. Remis sur les bons rails suite à un temps mort (05'08), les français profiteront de la fin de tiers pour revenir au score avant la sirène par l'intermédiaire du dijonnais Arthur Montenoise (05'58) puis par Loïc Coulaud en avantage numérique sur un service du rouennais Jérémy Delbaere (16'40)

 

Relancé le train tricolore prendra de la vitesse en deuxième période à la mi-match avec deux nouveaux buts qui donnaient aux français un avantage certain dans la rencontre. C'est ainsi que Léo Dutruel (27'02) puis Loïc Coulaud (30'42) se succédaient devant la cage italienne pour porter le score à 4-2. Bien que repris à une unité au tableau d'affichage avant la fin de la période (35'58), l'équipe de France ne manquera pas le coche au troisième tiers pour enterrer les espoirs italiens en avantage numérique sous la houlette de Jérémy Delbaere tout heureux de servir à la bleue Arthur Montenoise pour le 5-3 (50'38) En dépit de dix minutes encore à jouer, plus rien ne sera marquer dans la rencontre, les français prenant, non sans plaisir, la voie du succès, le premier dans ces championnats du monde pour une entrée en matière honnête.

 

Deuxièmes derrière la Lettonie, vainqueur du Kazakhstan 5-2, les tricolores auront affaire à un bien gros morceau pour leur deuxième match disputé ce soir face à la Norvège vainqueur dans la douleur aux pénaltys de la Bielorussie au terme d'une interminable séance au cours de laquelle huit tireurs de chaque coté seront nécessaires pour désigner un vainqueur.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :