" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15 Avec le coeur...

 

De toutes les victoires, celles obtenues avec le cœur sont sans doute les plus savoureuses. Force est de constater que face à Grenoble, le cœur du Dragon aura vibré bien fort pour des rouennais euphoriques le temps de cinq minutes sur la fin de la rencontre en ramenant le score de 2-4 à 4-4 avant de prendre la main à 5-4 pour finir le travail en cage vide à 6-4. Une victoire renversante, qui ne devra, néanmoins pas faire oublier aux jeunes rouennais la finalité du week-end avec une « finale » à disputer face à Hockey 74 ce jour pour tenter de se parer d'or à l'issue du dernier match de ce carré final U15 disputé à Megève.

 

A l'instar du match de la veille face à Amiens (victoire 6-4, lire ici), l'équipe jaune et noir connaissait un démarrage bien difficile. Là où les Normands avaient été à la peine une dizaine de minutes face aux picards, cette fois, c'est toute une période où les Dragons se trouveront dans l'oeil du cyclone. Embarqués par la fougue iséroise durant vingt minutes, les rouennais seront contraints de s'en remettre à leur gardien Valentin Duquenne auteur d'une partie remarquable notamment sur cette période où Rouen n'aura finalement que peu existé. Un soupçon chanceux sur ce vingt minutes à l'image de cette violente tentative de Léo Lombardo qui heurtait l'équerre du but rouennais (17'12), « marchant sur l'eau » avec une mitaine venue d'ailleurs de Valentin Duquenne alors que les trois attaquants grenoblois présents face à la cage jaune et noire avait déjà levé les bras (09'40), Rouen, clairement, s'en sortait bien sur cette période.

 

A la reprise, toujours soutenus par la troupe des parents rouennais plus que jamais présents dans les tribunes à encourager les Dragons, les Hauts-Normands connaitront une mi-match difficile. Si durant le premier vingt minutes, l'abnégation jaune et noire aura raison des tentatives offensives grenobloises, cette fois, passée la moitié du match, Rouen était contrait de ramasser deux palets derrière leur ligne de but. Les prisons et les infériorités numériques rouennaises se succédant (24'44 & 29'33), l'arrière garde des Dragons finissait par rompre en désavantage numérique sous l'impulsion de Matti Barin (1-0 à 31'24) Alors que dans la foulée, à peine quelques secondes plus tard, Benjamin Bérard doublait la mise pour Grenoble (2-0 à 33'10) la situation devenait tendue pour les Dragons à l'approche de la deuxième sirène. Fort heureusement, avec le concours du banc grenoblois bien sympathique en offrant aux Dragons une supériorité numérique pour surnombre, les Rouennais en fin de période parviendront à réduire la marque par Victor Ranger et de fait rester en vie (34'58)

 

Plus important qu'il n'y paraît ce but laissera aux rouennais le sentiment de pouvoir revenir dans la rencontre pour le troisième tiers. Et sur un lancer d'Emmanuel Jamin après sept minutes dans la période, Rouen parvenait à rentrer dans le match à 2-2 (47'36) Un soulagement sur le banc jaune et noir après deux périodes difficiles qui sera, néanmoins de courte durée, Grenoble se chargeant de calmer les effusions de joie normandes en plantant sauvagement le troisième but par l'intermédiaire de Benjamin Bérard (48'27) A nouveau en belle position sur l'autoroute du succès, Grenoble, en marquant un quatrième but par l'intermédiaire de Hugo Dechelle (52'00) pensait bien en avoir fini avec ce Dragon qui ne voulait pas mourir. Avec deux buts de retard à cinq minutes de la sirène finale, difficile d'imaginer un retour de flamme pour les isérois. Et pourtant à force de jouer avec le feu, ce sont les Grenoblois qui se brûleront. De retour à un but au tableau d'affichage sous l'impulsion de Tanguy Auger (54'49), l'histoire belge se répétait quelques minutes plus tard, cette fois en avantage numérique dans la dernière minute de la rencontre (59'02) Totalement décontenancés, les Isérois perdaient le fil de la conversation et leur belle confiance affichée, il y a de ça à peine dix minutes, s'était effritée totalement. A tel point que sur l'engagement suivant Hugo Dumont faisait exploser de joie le banc des Dragons (59'21) Menant au score pour la première fois de la rencontre à 39 secondes de la fin du match, le coup de poignard en cage vide de Hugo Dumont (59'53) soldait les comptes entre les deux équipes, Rouen s'imposant 6-4 face à Grenoble dans l'euphorie que ça soit sur le banc ou dans la tribune rouennaise.

 

Une joie sincère et justifiée pour les Dragons qui retombera assez rapidement dans la soirée. Déjà la perspective de jouer la « Finale «  de ce carré final Megèvan se profilait pour les Dragons. L'appétit vient en mangeant dit-on et nul doute qu'après Amiens et Grenoble, face à l'ogre de Hockey 74, les Dragons auront faim pour tenter de faire plier à domicile le favori pour le titre.

 

 

 

Finale U15 (Megève, 2ème journée, samedi 26 avril 2014)

Grenoble vs Rouen 4-6 (0-0 / 2-1 / 2-5)

31:24: 1-0 Grenoble: 4: Matti BARIN [5-4]
33:10: 2-0 Grenoble: 16: Benjamin BERARD (5: Lucien ONNO; 15: Lauric CONVERT)
34:58: 2-1 Rouen: 18: Victor RANGER [5-4]

47:36: 2-2 Rouen: 5: Emmanuel JAMIN (9: Lucas BICHEUX)
48:27: 3-2 Grenoble: 16: Benjamin BERARD (20: Alexandre TEXIER)
52:00: 4-2 Grenoble: 9: Hugo DECHELLE

54:49: 4-3 Rouen: 13: Tanguy AUGER

59:02: 4-4 Rouen: 13: Tanguy AUGER [5-4]
59:21: 4-5 Rouen: 17: Hugo DUMONT

59:53: 4-6 Rouen: 17: Hugo DUMONT



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :